To find what you are looking for:

Custom Search

Sunday, September 28, 2008

The Choices You Make Create Your Destiny (In French)

"Like the fool, you walk blindly to your death... not knowing why this happened the way it did."


- Onyx God

This is article is gonna be in French this time, so if you wanna read it in it entirety, go to Google Language Tools, and translate it from there.

Mon nom gouvernemental est Jude-André Charles. Le nom qui m'a été attribué par celui qui a installé mon esprit dans le corps dont maintenant j'appelle mon corps ne me sera donné qu'après ma mort, car je ne sais pas qui je suis dans le monde où je vis actuellement. J'ai passé 32 années de ma vie à chercher qui je suis vraiment, et à chaque, seule cette réponse me revient... parce que seule cette réponse me convient.

Durant ces années, à trois reprises j'ai combattu la mort... seulement parce que je ne savais pas ce qu'étais la mort. Maintenant je sais que la mort n'est qu'un autre passage de la vie. Ca ne veut pas dire pour autant que je n'en ai pas peur car tout comme la vie, la mort est un mystère.

Il est dit qu'après qu'une personne ait frôlée la mort, celle-ci apprend à mieux jouir de la vie. Moi j'ai appris à l'haïr encore plus qu'avant.

J'imagine que si j'avais choisi d'abandonner la vie le jour où, à l'âge de 7 ans, sous la surveillance d'un moniteur de camp d'été durant une journée à la piscine, j'ai manqué me noyer, alors serait totalement différente de celle que je vis actuellement.

J'ai choisi la vie parce que je croyais en la vie. Maintenant je n'y crois plus... mais ça ne fait pas de moi pour autant un suicidaire. J'ai un contrôle ferme sur ma raison, contrairement à beaucoup d'autres.

Est-ce que c'est prétentieux de ma part de penser de la sorte? Définitivement! Pourquoi? Parce que j'ai juste arrêté de penser aux autres ainsi que pour les autres. Ce sont mes choix... et j'écris ma destiné.

Par contre... le choix d'un autre à totalement changé la mienne lorsque, durant mes années passées à l'école secondaire (maintenant Académie) Dunton, en plein hiver, un ado décida de me faire trébucher sur la glace.

Je suis tombé tête première sur l'asphalte. À ce jour... je me demande encore pourquoi je suis encore en vie. Mais une chose est sure... ce n'était pas mon heure.

Après ces évènements, j'ai cessé d'interagir avec le monde. J'étais devenu froid et distant. Durant ces moments où je ne parlais à personne, je me parlais à moi-même. Je me questionnais sur mon existence; mes forces, mes faiblesses, ce que j'aimais, ce que je n'aimais pas, ce qui me rendait joyeux, ce qui me rendait malheureux, etc...! Même qu'un jour, je regardais le film "Commando" avec Arnold Schwarzenegger et Alysso Milano, et je me demandais pourquoi riais toujours rendu aux scènes les plus violentes. Était-ce dans ma nature... ou bien est-ce que l'accumulation de tant de haine m'avait rendu insensible? Qui sais? Mes jours à la réserve militaire ont répondu à cette question pour moi. Je n'étais pas fait pour être une personne violente.

À ce moment précis, j'appris ce qu'était l'empathie; l'acte de percevoir les émotions des autres comme étant les miens. Je m'imaginais... "Qu'arriverait-il si je tirerais une balle de 45mm entre les yeux d'une personnes que je n'aime pas?"... ensuite j'imaginais si j'étais cette personne recevant la balle, ressentant mon front brûlé d'une douleur si intense et mon cerveau se retrouvant dans la confusion la plus totale, avant de ressentir l'arrière de ma tête s'ouvrir sous un bruit d'explosion de chair volant de part et d'autre. C'est un trippe que je ne souhaite à personne.

Si je pouvais comprendre ça, pourquoi les autres hommes, femmes et enfants ne pouvaient pas en faire autant? J'ai compris ça avec l'invention de la télévision.

La télévision est ce babysitter qui vous enlève toutes options de choix que vous pourriez imaginer de faire dans votre vie. Vous vous levez un matin, la première chose que vous faites avant d'aller prendre votre déjeuner... c'est d'ouvrir la télévision. En plus, elle vous enlève toutes formes d'imaginations. Le monde agi en accord avec la télévision. La majeure partie du temps consacrer à la télévision est lorsque c'est l'heure des nouvelles. Yeah... ce sont des nouvelles, elles sont nouvelles, alors on doit quand meme appeller ça des nouvelles. Mais ce ne sont jamais de bonnes nouvelles. Depuis les années '30 jusqu'à, ça fait 28470 jours (sans compter les années bi-sextiles) de bad news, non-stop que nos yeux enregistrent et transmettent à nos cerveaux. C'est pas surprenant que la majorité du monde n'utilise que 5 à 10% de leur capacité mentale.

Alors mon choix à moi, est maintenant d'ouvrir mes yeux, et ce faisant, je vais être persécuté par ma race parce qu'elle n'est pas encore prête à accepter la différence. Non pas la race haïtienne... mais la race humaine toute entière.

Cette même analogie que j'ai donné par rapport à la TV peut se retrouver avec toutes autres choses matériellement négatives pour les êtres humains. I mean, come on... combien ici, présentement sur cette Terre peut réellement affirmé sans aucun doute qu'un jour il ne tuera pas, qu'il ne mentira pas, qu'il ne trichera pas, qu'il ne lèvera pas la main sur leur femme, ou que ces dernières respecteront leurs maris, qu'il ne volera pas, qu'il ne sera pas corrompu ni par la chair... ni par l'argent?

Relisez le titre de ce blog si vous n'avez pas encore compris: LES CHOIX QUE VOUS FAITES FORGENT VOTRE DESTINÉ!! POINT BARRE À LA LIGNE.

Si vous choisissez de faire le mal, et ce de manière intentionelle, votre destiné sera alors déjà écrit.

Mais... le Passé est le Passé. Oubliez le Passé et faites des choix pour le Présent afin de forger un Avenir qui vous tiendra en vie probablement encore plus longtemps que maintenant... parce que le temps dans lequel on vit maintenant est un temps de déception, de désolation, de génocide et d'homicide, de haine, de mort.

Si ce blog fait parties de mes choix, donc j'etais destiné à l'écrire afin de le partager avec vous. Si mon ordi n'a pas encore bogué, so ça veut dire que je me doit de publier cet ouvrage. Et ceux qui n'accepte pas cette ouvrage, c'est votre choix. Mais par pitié pour vous et pour les enfants qui viendront après vous... arrêtez de nourrir la haine. Vous ne faites que nourrir le démon en vous.

No comments: